L’éponge Konjac

Ahh, l’éponge Konjac. J’ai très longtemps hésité avant de tester, quelque peu rebutée par sa durée de conservation. J’ai fini par craquer, et je me demande maintenant pourquoi j’ai perdu autant de temps.

Le Konjac, c’est une plante venue du Japon, connue majoritairement comme coupe-faim (oui). Mais il est aussi utilisé pour la fabrication d’éponges, et alors, quelle éponge ! Elle nettoie et exfolie tout en douceur, convient à tous types de peaux même acnéiques et sensibles grâce à son ph neutre, et est en plus de ça, elle est biodégradable ! Que demander de plus ?

Comment s’en servir ?

L’éponge Konjac est vraiment toute douce. Ne vous laissez pas avoir par son aspect rêche à sec. Une fois bien gorgée d’eau tiède, elle se ramollie et prend vraiment la texture d’une éponge. Vous pouvez ensuite l’utiliser avec ou sans nettoyant sur votre visage : en effet, elle est tellement efficace que même sans aucun ajout, elle fait des merveilles ! Personnellement, j’apprécie tout de même d’ajouter un petit peu de mon gel nettoyant pour m’en servir. Il suffit ensuite d’effectuer des petits mouvements circulaires pendant une bonne minute sur l’ensemble du visage et le cou, en insistant sur le menton, la zone T et le nez.

Ce massage délicat de votre peau va la nettoyer et l’exfolier en profondeur. L’effet sera visible immédiatement : la peau est douce, n’est plus du tout grasse, et les pores commencent visiblement à se resserrer. Répétez cette routine quotidiennement, de préférence le soir pour retirer toutes les impuretés accumulées dans la journée.

Pour ma part, c’est devenu une étape indispensable dans mon layering. Ayant une peau qui a tendance à graisser très très vite et sujette aux imperfections, je dois dire que je suis enchantée des changements radicaux apportés par cette éponge. Si comme moi vous avez la peau grasse ou même acnéique, n’hésitez plus ! Pour les personnes à peau sèche ou sensible, vous n’avez rien à craindre non plus : elle n’est absolument pas irritante. Optez peut-être plus pour une utilisation moins fréquente, deux fois par semaine par exemple, en fonction de vos besoins.

Comment la conserver ?

Après utilisation, pensez bien à rincer l’éponge très soigneusement : laissez-la se gorger d’eau et pressez-la doucement entre vos paumes. Ne la tordez pas et n’appuyez pas trop fort, vous risqueriez de la déchirer. Une fois l’excédant d’eau évacué, suspendez-là par sa petit cordelette dans un endroit sec, bien ventilé (évitez de la laisser dans la salle de bain par exemple, ou alors mettez-la devant une fenêtre).

Le seul petit hic de cette merveille, c’est qu’elle ne dure que de un à deux mois, même en en prenant le plus grand soin du monde. Ce ne sont que des plantes, c’est donc normal, mais ça peut être frustrant !

Où la trouver ?

Vous pouvez aujourd’hui trouver cette éponge un peu partout, en magasins bio par exemple, et il me semble que même Sephora en propose, mais je n’ai pas testé. Pensez bien à vérifier sa composition : Konjac et RIEN d’autre ! Pas d’additifs, ni conservateurs ou colorants !

Pour le prix, ça tourne entre 6 et 10€, et elle ne se conserve que un ou deux mois. A vous de voir si le résultat en vaut le coup (coût) !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s